Sylvie ALLOUCHE

Sylvie ALLOUCHEAncienne élève de l’École Normale Supérieure, titulaire d’une Licence de Lettres Classiques et docteur en philosophie, Sylvie ALLOUCHE a occupé divers postes temporaires d’enseignant-chercheur en France et en Europe (Paris, Lyon, Budapest, Toulon, Bristol, Troyes) avant de devenir en 2014 maître de conférences à l’Université Catholique de Lyon.

Principalement préoccupée du futur de l’humanité, elle développe depuis près de 20 ans ses recherches selon deux axes complémentaires :

1. les rapports de la philosophie avec la fiction (science-fiction, séries télévisées) ;

2. les enjeux philosophiques (éthiques, politiques, métaphysiques, esthétiques) du progrès techno-scientifique : transhumanisme et homme augmenté, ingénierie de la Terre et du vivant, robotique et intelligence artificielle, bioart et art biotech’.

Au cours de ses recherches, Sylvie Allouche a été amenée à régulièrement travailler sur le thème au centre des Intergalactiques 2018 de « la représentation de la femme dans la science-fiction ».

Outre deux articles, « Politique de l’altération des corps et des facultés reproductrices humaines dans quatre utopies féministes de science-fiction » (2006), « Amour, sexe et bonheur dans Brave New World d’Aldous Huxley » (2014), elle a présenté plusieurs communications sur le sujet, comme par exemple « Méta-morphose du cyborg par Donna Haraway, question et décomposition » (2010), « L’utérus artificiel » (2013), « S’imaginer posthumaine avec la science-fiction » (2014), « Dollhouse et ses antécédents science-fictionnels et philosophiques » (2014), « Femmes et féminisme dans les séries de space opera et de fantasy (Star Trek, Firefly, Game of Thrones) » (2014), « Yoko Tsuno : une figure féministe d’informaticienne avant l’heure ? » (2016).

Cette recherche s’inscrit par ailleurs dans un questionnement plus général sur la construction culturelle des genres, comme en témoignent deux communications récentes qui portent plutôt sur « la représentation de l’homme dans la science-fiction » : « Savoir et puissance : le geek et la virilité à l’ère de la civilisation technologique » (2014) et « La virilité à l’épreuve de la civilisation technologique et l’émergence de la figure du « geek » » (2016).

Pour plus de détails, voir www.sylvieallouche.com