Sonia QUEMENER

sonia quemener« Informatique de gestion rime avec science-fiction », mais à un moment ce genre de remarque n’a plus suffi à lui faire apprécier son boulot. Sonia Quemener a alors entrepris de se reconvertir dans la traduction des littératures de l’imaginaire…

Elle a ainsi traduit Iain M. Banks et Howard Phillips Lovecraft, en travaillant entre autres pour Le Bélial’ ou encore la revue Fiction. Une chose en amenant une autre, Sonia Quemener s’est rendu compte qu’elle passait de plus en plus de temps à se raconter des histoires, à les écrire, et qu’elles prenaient de l’ampleur, les bougresses !

Elles reflétaient sa crainte de la mort et sa perplexité devant le mystère que représente à ses yeux l’éclosion de la conscience dans la matière, ceci au sein d’un univers qui a priori s’en fiche grave.
« Alors, si elles peuvent éveiller des échos chez d’autres, pourquoi ne pas les donner à lire ? »

Sonia Quemener arrive en 2014 chez lepeupledemu.fr avec un recueil de nouvelles L’illusion du contrôle – Nouvelles Implausibles — qui en appellera sans aucun doute d’autres…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.