Olympe JS

Trois fanzines queer, mêlant réflexions critiques sur le sexisme, le genre, le féminisme et la société à de la poésie, des collages, des écrits sur la culture passée, contemporaine et à venir.

Trois fanzines, trois numéros un. La raison ? Trois univers qui se ressemblent sous certains aspects mais assez différents pour que je les distingue. En me lançant dans ces trois directions, je diversifie mes manières de créer, d’écrire, les thématiques et l’exploration de l’univers de la culture zine.

Les deux premiers fanzines sont pluri thématiques autour de la culture au sens large et de réflexions sociétales sur les thèmes qui me concernent directement : le genre, le sexisme, le féminisme et l’homosexualité. L’un est plus décalé et humoristique que le second, plus poétique aussi. Le troisième fanzine est entièrement consacré à l’électro et à son rapport au corps et à la place des femmes dans ce genre musical.

A ce travail, s’ajoutent une affiche frise historique qui retrace l’histoire du clitoris (formats A4 et A3), des collages (formats A4 et A6, carte postale).

Les Ciseaux, fanzine n°1, 36 pages, format A5, agrafé.

Le fanzine Les Ciseaux est un fanzine culturel et décalé. Il privilégie le découpage, collage et l’assemblage à la photocopieuse. Réalisé à quatre mains, il fait résonner deux voix, l’une plus humoristique et second degré que l’autre. Les deux voix se répondent au fil des pages sur le féminisme, l’homosexualité, la culture.

Contenu: collages poétiques ; poèmes ; textes humoristiques, absurdes visant à réfléchir sur divers aspects de la société : le sexisme, le féminisme, la littérature, les préjugés sur les lesbiennes ; articles sur des artistes féministes ; articles sur le cinéma (critiques de films) ; des jeux (thèmes lesbiens et féministes).

Brèves de Ciseaux, fanzine n°1, 32 pages, format A5, agrafé.

Ce deuxième fanzine, Brèves de Ciseaux, proche dans sa composition des Ciseaux, a été réalisé à quatre mains, l’une pour les illustrations et l’autre pour la rédaction.

Contenu : définition du terme fanzine ; articles sur le cinéma (analyse et critique de films) ; dossier sur le clitoris (histoire, fluides, schéma, frise historique en double page) ; articles sur deux bandes dessinées ; portrait d’une femme aviatrice ; jeux (le jeu de carte des 7 familles version lesbien ; mots croisés sur les femmes de lettres).

Electroclit’, fanzine n°1, 15 pages, format A5, agrafé.

Ce projet de fanzine à plusieurs mains se veut une réflexion sur la musique électro – en passant par la techno – et son ressenti. Il s’agit d’un essai de définition du genre électro, de ses origines, son histoire et sa composition associé à une réflexion sur son rapport au corps, à la corporalité. Les liens ténus entre musique et érotisme sont ici explorés et interrogés à travers l’expérience de l’électro. Que ressentent les clubbeu.rs.es électro ? Quels sont les effets physiques et psychiques de cette musique ?

Contenu : articles sur la définition et l’histoire de l’électro ; textes réflexifs sur le rapport à la corporalité dans l’électro ; interview d’artistes compositrices ; interview de clubbeuses ; collages et textes poétiques ; illustrations.

Quand cela ?

Samedi 21 avril de 14h à 19h
Salon Fanzine & Sérigraphie
MJC Monplasir, Lyon 8e