La Nouvelle en S.F.

La Bibliothèque municipale de Lyon s’associe pour la 5ème fois au festival Les Intergalactiques lors d’une soirée avec Philippe Curval.

En écho à la remise du Prix René Barjavel récompensant des nouvelles de science-fiction (thème de cette année L’Empire Galactique vous ment), la rencontre portera sur la question de la forme courte et son importance au sein du récit de science-fiction.

« Faisons court : la nouvelle en science-fiction » & Remise du Prix René Barjavel 2016
► En présence de Philippe Curval. Modération : Julien « Jal » Pouget.
► Suivi d’une séance de dédicaces avec la librairie Trollune.

BIBLIOTHÈQUE DE LA PART-DIEU
Vendredi 21 octobre 2016 à partir de 18h
30 Boulevard Marius Vivier Merle, 69003 Lyon
www.bm-lyon.fr – Entrée libre.

PHILIPPE CURVAL :

Philippe CURVAL

Philippe Curval est l’un des piliers de la science-fiction depuis les années 60, un de ceux qui ont indiscutablement contribué à repousser et élargir ses limites, par ses écrits mais aussi par sa volonté de la faire découvrir et d’essaimer.

Ses ouvrages sont traduits en plusieurs langues et publiés notamment aux Etats-Unis, chose rarissime pour un écrivain de science-fiction francophone.

Nouvelliste et romancier, journaliste scientifique ou encore photographe et illustrateur, il fut aussi critique pour leMonde et le Magazine littéraire, tout comme il le fut occasionnellement pour l’ancienne mouture de Fiction, et régulièrement dans les années soixante-dix pour Galaxie.

Philippe Curval fut aussi anthologiste, au travers des recueils Futurs au présent en 1978 et Superfuturs en 1986. Il a d’ailleurs obtenu, en 1990, le Prix Spécial du Grand Prix de l’Imaginaire « pour son travail d’anthologiste et de découvreur de talents ».

Philippe Curval reçoit le prix Jules-Verne pour Le Ressac de l’espace, le Grand Prix de la science-fiction française (GPI) pour l’Homme à rebours, et le prix Apollo pour Cette chère humanité (qui s’intègre au cycle L’Europe après la pluie, réédité par la Volte cette année).

VIENT DE PARAÎTRE CHEZ LA VOLTE !

la-volte-nuits-de-aviateur-curvalLes Nuits de l’aviateur
de Philippe CURVAL

Philippe Curval livre un roman aux accents autobiographiques, récit d’aventures puisé à une adolescence tumultueuse dans la société d’après-guerre, marquée par le rejet de la famille et de la société, l’éveil à la sexualité, jusqu’à la découverte passionnelle de la littérature.

Mais à travers ce roman d’apprentissage, la France de cette époque est rendue incroyablement vivante: la bourgeoisie de banlieue, la condition ouvrière, les conséquences de la guerre, la vie provinciale, le monde de la librairie. C’est aussi un voyage dans un Paris insolite, un Marseille du bout du monde.

« La SF est arrivée à ce que je souhaitais »

Retrouvez cet article sur le site de Libération

Abonnez-vous à notre newsletter








Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *