I.A. & Littérature

Quand la littérature s’interroge sur les intelligences artificielles & autres machines.

La Bibliothèque municipale de Lyon s’associe avec le Festival Les Intergalactiques et le Printemps du Numérique pour une table ronde autour du transhumanisme.

Depuis la défaite d’un champion de go par une intelligence artificielle d’un nouveau genre, les médias se sont intéressés à ce domaine en plein bouleversement. Le public a découvert qu’algorithmes et machines intervenaient dans des domaines aussi divers que la conduite automobile, les marchés financiers, la reconnaissance des images ou l’offre sur un site de ventes en ligne.

Face à cette nouvelle révolution technologique (même si elle prend sa source dans les années 60), des craintes et des questions apparaissent ; n’allons-nous pas être dominés par nos créatures, remplacés et mis sur le côté, considérés comme obsolètes ?

Ces enjeux ne restent pas confinés dans les laboratoires, une mission interministérielle menée par le mathématicien Cédric Villani, essaie de faire un état des lieux des opportunités et des risques d’une technologie mal maîtrisée.

Alors que cette thématique n’était prise en compte que par la science-fiction (telle l’utopie de la Culture du Britannique Iain Banks où humains et IA ont le même statut), le reste de la littérature s’en empare, comme Antoine Bello avec Ada ou Louisa Hall avec Rêves de machines. La coexistence avec ces nouvelles machines à traiter notre réalité interroge notre propre humanité et nos valeurs.

LES INTERVENANT.E.S :

En pratique :

Le vendredi 20 avril de 18h30 à 20h30 

LA BIBLIOTHEQUE DE LA PART-DIEU, 30 Boulevard Marius Vivier Merle, 69003 Lyon
www.bm-lyon.fr – Entrée libre

Abonnez-vous à notre newsletter

Les commentaires sont fermés.